L’irrésistible ascension du Fast Good. Oubliez le Fast Food, passez au Fast Good

L’irrésistible ascension du Fast Good. Oubliez le Fast Food, passez au Fast Good

On connaissait le bio, le Slow Food… Voici le Fast Good, qui prône alimentation saine et équilibrée même pour un repas sur le pouce.

Tout le monde en parle, dans le commerce comme dans la restauration. Le « Fast Good », ou l’alimentation saine, équilibrée, respectueuse de l’environnement et des filières agricoles, reste simple et pratique tout en s’adaptant aux nouveaux modes de consommation rapides et nomades.

La tendance

Elle prend de l’ampleur depuis une dizaine d’années. Son origine ? Le rejet par un nombre croissant de consommateurs et de professionnels des effets négatifs de l’alimentation rapide de type Fast Food, qui a explosé dans les années 90, sur la santé et le bien-être. Leur nouveau credo : on peut manger vite, mais sain, naturel et équilibré. Et en continuant à se faire plaisir.

Dans le commerce et la restauration

Ce nouveau mode de restauration est apparu chez nos voisins européens, il y a déjà plusieurs années. De nombreuses chaînes de restauration se sont depuis lancées sur le créneau du « Fast Good ». Le concept tourne autour de l’alimentation saine : des plats du jour ou des portions prêtes à consommer (salades craquantes : frisées aux fruits secs, saupoudrées de parmesan ou de riz blanc, algues sèches et mâche, lasagnes de légumes…), ou de l’ultra-spécialisation (le green burger, les pâtes, le gyoza, la cuisine au wok…), des salades ou des sandwichs sucrés et/ou salés composés à la demande, côté boisson, les jus de fruits classiques ont cédé la place aux smoothies : coco/mandarine, fraise/banane, onctueux et frais… Depuis, leur croissance est exponentielle. Ce concept plébiscité par les palais pressés mais gastronomiquement avertis, a également séduit de grands chefs étoilés : Paul Bocuse à Lyon, Marc Veyrat à Paris, ou Ferrán Adriá à Madrid, ont ouvert des annexes de leurs restaurants dédiés à la restauration rapide mais saine et utilisant de bons produits.

Les principes

- De l’équilibre : un repas complet, même pris sur le pouce, doit contenir légumes et fruits, mais aussi féculents, protéines, huile, graisses et sucres en quantité raisonnable.

- Des aliments naturels et sains : la priorité est donnée aux produits du terroir, aux variétés de qualité, aux fruits et légumes cueillis à maturité.

- Du bio et de l’agriculture locale : les partisans du « Fast Good » privilégient les fruits et légumes de saison, et l’approvisionnement direct chez des producteurs régionaux. Pour leur qualité, bien sûr, mais aussi dans une optique de développement durable. Cela dit, contrairement au Slow Food, ils ne s’interdisent pas l’utilisation raisonnable de produits exotiques, de caractère, venus de loin.

- De la fraîcheur et du goût : c’est un peu la synthèse des précédents. Le « Fast Good », c’est retrouver la qualité originelle des produits et mettre en valeur leurs qualités gustatives à travers des recettes simples.

Autant de principes qui sont ceux des produits Les vergers Boiron. Les fruits et légumes que nous sélectionnons, sont issus des meilleurs vergers. Ils sont ensuite surgelés pour conserver toutes leurs qualités gustatives et nutritives originelles. Prêts à l’usage pour une utilisation simple et rapide, nos produits disponibles quelle que soit la période de l’année, rentrent parfaitement dans la composition de plats sains de l’entrée au dessert en passant par la boisson.

5 classiques du « Fast Good »

- Des soupes de légumes : chaudes ou froides, elles débordent largement de la saison hivernale. Un moyen simple et rapide d’absorber davantage de fibres, de minéraux et de vitamines.

- Des salades très variées, très fraîches et composées à la commande. Avec des assaisonnements revus et corrigés (moins d’huile, plus de vinaigres fruités, d’herbes aromatiques, de citron…) pour davantage d’équilibre.

- Le sandwich : symbole d’un repas anti-diététique, il peut en réalité être le substitut efficace d’un repas complet et équilibré. A condition d’éviter la mayonnaise, d’utiliser un pain bio ou aux céréales, riche en fibres, minéraux et vitamines, et d’en équilibrer la composition : du beurre aux fruits (particulièrement goûteux avec les viandes !), des protéines issues de viandes ou de poissons, des légumes crus ou cuits, des garnitures… S’il contient en plus des produits du terroir, issus de l’agriculture biologique, et achetés frais au marché, plus de raison de culpabiliser.

- Des smoothies de fruits avec un peu de lait et de la glace ou moins connus mais tout aussi bon pour faire également le plein de vitamines, des smoothies salés à base de tomate, poivron rouge ou concombre.

- Des fruits à croquer (en salade, en brochettes) ou à boire (en soupe). Les fruits terminent idéalement la pause déjeuner. Avec les fruits en morceaux Les vergers Boiron prêts à l’emploi (fraise, mûre, mangue, ananas…) rien de plus facile pour finir sur une vraie note de légèreté et de fraîcheur pour un maximum de saveurs et de gourmandise !